NL - FR - EN - DE - IT

Nous sommes ouverts du mardi au samedi de 10h à 17h. Fermés le dimanche et les jours fériés.
Lundi sur rendez-vous.

     

       Événements - Oldtimerfarm  

   Visitez-nous à Prewar Days Kortrijk 9-11/12/2022 

N'hésitez pas à nous contacter par mailinfo@Oldtimerfarm.be  ou appelez le numéro +32 472 40 13 38.

Citroën Rosalie fourgon 850 KG '37

€ 14.950

Référence ch0003
Marque Citroën
Modèle Rosalie fourgon 850 KG '37
Type berline
Année de construction 1937
KM 87921
Cylindrée 1911
Boîte de vitesses manuelle
Conduite conduite à gauche
Prix € 14.950
  • Ancienne prison et ambulance
  • Boiserie entièrement refaite en chêne français par menuisier
  • carte grise française
  • Des pneus neufs
  • Survivant rare
  • 100% déductible en entreprise (van)
  • Idéal comme voiture publicitaire

 

La Citroën Rosalie originale était une voiture de course légère qui a établi une succession de records sur le circuit de Montlhéry. Plus généralement, la Rosalie était une gamme de trois modèles / tailles d’automobiles qui constituaient le noyau de la gamme de modèles de Citroën entre 1932 et 1938. Les trois modèles étaient à l’origine désignés respectivement 8CV, 10CV et 15CV, les chiffres définissant la puissance fiscale des voitures qui à leur tour définissaient la taille approximative du moteur de chaque modèle. Après l’introduction de la nouvelle Traction Avant, la gamme a été modifiée et au Salon de Paris 1934, les deux modèles plus petits sont devenus le 7UA et le 11UA, maintenant avec les moteurs à soupapes en tête de la Traction. Lors de leur introduction, les plus grandes Rosalies remplacent les Citroëns C4 et C6, elles-mêmes lancées respectivement en 1928 et 1929.

 

Le look des Rosalies était nettement plus moderne que celui des modèles C4 et C6 précédents. Cependant, la véritable révolution chez Citroën au cours de ces années concerne la technologie de production. André Citroën s’était inspiré de sa visite en 1912 à la nouvelle usine Ford de Highland Park dans le Michigan d’Henry Ford et, en 1932, Citroën était encore un leader européen dans l’application de la fabrication à la chaîne. Les rosalies étaient à des prix compétitifs mais apparemment rentables.

 

En 1934, toutes les Rosalie ont reçu un lifting qui impliquait l’application d’un angle légèrement incliné sur la grille avant. Les versions post-lifting qui sont apparues étaient connues sous le nom de versions NH, ou aussi comme la série B. NH signifiait « Nouvel Habillage » (littéralement « Nouveaux vêtements »).

  

1934 est aussi l’année de l’introduction du successeur de Rosalie, la Citroën Traction Avant semi-monocoque à traction avant. La Traction subit cependant un processus de naissance troublé et prolongé et s’inscrit dans un ambitieux programme d’investissement qui implique, également en 1934, la faillite de l’entreprise et son acquisition par le principal créancier de Citroën. Le mécène lui-même mourut en 1935. Dans cette situation troublée, la disponibilité des plus grandes Rosalies (bien que remotorisées avec une version retournée des moteurs quatre cylindres OHV de la nouvelle Traction) s’est poursuivie jusqu’en 1938: ce n’est qu’à travers le prisme déformant des événements ultérieurs que sa réputation a été diminuée par rapport à l’éclat technique de son successeur.

 

Lire la suite