NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Rolls Royce 20/25 all weather

vendue

Marque Rolls Royce
Modèle 20/25 all weather
Type cabrio
Année de construction 1930
KM 99177 miles
Cylindrée 3125
Accélérations manuelle
Conduite conduite à droite

Marque mythique par excellence, Rolls Royce a toujours forcé l'admiration aussi bien des amateurs que des passants. Peu connaissent sa véritable histoire, trop longue à raconter ici, mais beaucoup dé légendes ont couru à son propos. Un exemple : l'écusson des deux R croisés serait passé du rouge au noir au décès de Henry Royce : en fait, il s'agissait simplement de conférer au blason un peu plus d'austérité.   Rappelons simplement la rencontre entre ces deux hommes : en 1904, Henry Royce, modeste électromécanicien, conçoit sa première voiture et la présente au public. Intrigué par le savoir-faire de notre homme, le fortuné Charles Rolls, membre fondateur de l'AA (Automobile Association de Grande-Bretagne) et propriétaire à Londres d'une grande succursale regroupant les marques Panhard, Mors et Minerva, lui propose une association : il apportera ses deniers pendant que Royce apportera son savoir-faire. Les premières R.R. sont présentées au salon de Paris en 1906.  S'ensuivra la saga sans fin (croyait-on) de ce qu'on appelait les meilleures voitures du monde, hors de prix mais fignolées comme aucune autre. Même les Duesenberg et Mercedes SSK faisaient pâle figure à côté de ces modèles mythiques. Les plus grands carrossiers du monde se bousculaient pour habiller leurs modèles : Park Ward, Mulliner, figoni, Pinifarina, etc… Les séries de ces sublimes véhicules portent des noms connus de tous : Phantom, Silver Wraith, Silver Shadow, corniche, Camargue,…
La 20/25 fut construite de 1929 à 1936, et elle était censée remplacer la 20 chevaux, berline qui constituait à l'époque le bas de gamme de la marque. Entendons-nous bien : lorsqu'on dit "bas de gamme" chez Rolls Royce, c'est non seulement un gros mot, mais aussi ce qui représente le summum pour la concurrence immédiate de l'époque. Voyez donc à quel niveau nous nous situons. D'ailleurs, les caractéristiques de la voiture auront vite fait de vous convaincre. La 20/25 était conçue pour être conduite par le propriétaire, ce qui n'était vraiment pas courant pour une marque qui faisait les beaux jours des chauffeurs de maître. Du côté mécanique, il s'agissait grosso modo des recettes éprouvées sur le modèle précédent : le moteur de même conception mais à la cylindrée augmentée à 3,7 litres, une boîte à quatre rapports dont le levier était situé (chose courante à l'époque) à droite du conducteur. Quant au fameux radiateur "olympien", il avait la particularité, sur certains modèles, de voir ses ailettes disposées horizontalement. En effet, si la mécanique était toujours identique, il n'en allait pas de même de la carrosserie, puisque l'habillage en était confié à différents carrossiers, tels Park Ward, Mulliner, Hooper et autres Thrupp & Maberly. La 20/25 fut remplacée en 1936 par la 25/30.
Caractéristiques techniques. Longueur de la voiture : 457 cm; empattement : 328 cm. Moteur : 6 cylindres en ligne de 3125 cc, monté à l'avant, boîte de vitesses à quatre rapports, transmission aux roues arrière. Puissance : plus ou moins 75 chevaux à un régime de 3000 t/m approximativement. Vitesse maxi : 110 km/h.




.

Lire la suite