NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

 

Delage DI Transformable 11CV 4Cyl '26

€ 35.000

Référence ch2550
Marque Delage
Modèle DI Transformable 11CV 4Cyl '26
Type cabrio
Année de construction 1926
KM 86284
Cylindrée 2120
Boîte de vitesses manuelle
Conduite conduite à droite
Prix € 35.000

Prix réduit de €46.000 -> €35.000

La Delage DI est une automobile de catégorie 11 CV développée par le constructeur français Delage, lancée au Salon de Paris 1923 et construite jusqu'en octobre 1928.  Elle remplaçait la type DE.
Le moteur à cinq paliers et à soupapes en tête (au-dessus du moteur dit culbuté) apparaît. Manquant de mise au point au début, la DI va connaître le succès permettant le retour de l'appellation en 1935 pour la DI-12. En mai 1924, les châssis S (Sport) et SS (Super Sport) sont présentés avec un moteur poussé à 50 chevaux.

Histoire de la marque

 Delage est une marque automobile française fondée en 1905 par Louis Delâge à Levallois-Perret, rachetée par Delahaye en 1935 et disparue en 1953.  Delage était réputée pour le raffinement technique de ses voitures de luxe et pour ses résultats en compétition.

Après les années fastes succédant à l'immédiat après-guerre 14-18, les premiers ennuis surgissent après le krasch boursier desw années 29 et suivantes.  Au Salon de l'auto 1932, arrive la D6-11, une 11 CV avec un petit 6 cylindres de 2 101 cm3, et un an plus tard la nouvelle Delage huit cylindres : la D8-15 de 2 660 cm3. Ces deux modèles, équipés de roues avant indépendantes et d’un moteur à la technique innovante ne suffiront pas à freiner la chute des ventes. Les derniers modèles qui voient le jour à Courbevoie sont les D6-65, D8-85 et D8-105, eux aussi techniquement très intéressants (freins hydrauliques), et conçus par le brillant ingénieur Michelat. Rien n’y fera et les appuis de Louis Delage se dérobent un à un. La mise en liquidation volontaire de l’usine de Courbevoie est décidée le 20 avril 1935.

En 1935, Louis Delâge ne voulant pas s’avouer vaincu, avait envisagé nombre de solutions pour sauver sa société, un nom qui s’était si brillamment illustré sur les circuits, et par la réputation de qualité de ses fabrications. Celle-ci vont reprendre grâce à l’homme d’affaires Walter Watney. Ainsi vont être créées par la « Société Nouvelle des Automobiles Delage » à partir de la production Delahaye, des automobiles parmi les plus réussies de la marque, une sorte de second « Age d’or »…

Les Delage fabriquées chez Delahaye vont donner naissance au Salon 1935 à une gamme allant de la 4 cylindres DI-12 à la majestueuse D8-120 en passant par la 6 cylindres D6-70, voiture qui remportera un large succès. Toutes ces voitures, comme leurs devancières, vont porter la « touche Delage » et celles qui seront habillées par les plus grands carrossiers glaneront toutes les premières places dans les concours d’élégance. La D6-70 sera déclinée en version « course » et l’on verra à nouveau briller le nom de Delage sur les circuits avec un certain succès.

Après la Seconde Guerre mondiale, un modèle six cylindres 3 litres va être produit au sein du groupe Delage Delahaye, mais finalement le nom disparaît après le Salon 1953.  

Lire la suite