NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Morris Minor 1000 Grey '53

vendue

Référence ch.8082
Marque Morris
Modèle Minor 1000 Grey '53
Type berline
Année de construction 1953
KM 01457 miles
Cylindrée 1000
Accélérations manuelle
Conduite conduite à droite

Minor de la première série

Pare-brise en deux parties

Grille peinte

Intérieur totalement d'origine, dossier.


Historique. Le constructeur WRM (William Richard Morris) fonda sa société en 1912. Au début, la marque écoula des motos sous le nom de "Morris". Son premier véritable succès dans le domaine automobile fut la "Bullnose Oxford" en 1925. Celle-ci est connue pour avoir servi de base pour la toute première MG. Dans les années 50, Morris fusionna avec le groupe Austin pour former le consortium BMC (British Motor Corporation); mais le nom de Morris disparut définitivement en 1984. 1948 marque une date importante dans l'histoire de Morris. Cette année-là, le constructeur la présenta au salon d'Earls Court la Minor : nous étions en octobre. le dessin fut confié à un certain Alec Issigonis, qui allait connaître la gloire avec la Mini (mais ceci est une autre histoire). Ses premières esquisses remontaient à la fin des années 40, mais ce génie persista à concevoir de nouvelles innovations à son projet initial : construction monocoque (le châssis et la carrosserie étant solidaires), une direction à crémaillère, des petites jantes de 14 pouces et un design moderne. Son nom de code interne : "mosquito" (moustique). Dès le départ, deux carrosseries étaient offertes au client : une sedan deux portes et une convertible deux portes mieux connue sous le vocable de "tourer". Les premiers modèles avaient les feux directement de part et d'autre de la grille de calandre (la "lowlight"), mieux connue sous le nom de "MM". Dès 1952 fut ajouté à la gamme une version Saloon à quatre portes. La Minor se fit une réputation grâce à son confort et à sa bonne tenue de route. Son talon d'Achille restait cependant son moteur vieillot qui manquait de puissance. Et les modèles ne correspondaient pas aux critères américains, à savoir la hauteur des feux avant. Comme ces exportations étaient cruciales pour la survie du modèle, les modifications nécessaires furent effectuées. Celles-ci apparurent en 1952, lorsque Morris fusionna avec Austin. La capacité du moteur fut portée à 803 cc, déjà en service sur l'Austin A30. Enfin, la série II se remarquait par les phares situés au-dessus de la calandre.
Vu son caractère typiquement britannique, et sa bouille particulièrement craquante, la Minor est activement recherchée par les collectionneurs de petites Britanniques, mais pas qu'eux!

Lire la suite