NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Plymouth U '29

vendue

Référence ch. 2843
Marque Plymouth
Modèle U '29
Type berline
Année de construction 1929
KM 32684 miles
Cylindrée 2874
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

La firme Plymouth a été fondée en 1928 par Walter P. Chrysler pour élargir le groupe Chrysler à une nouvelle clientèle populaire, face aux Ford et Chevrolet. Plymouth connaît ses heures de gloire dans les années 1940, 1950 et 1960 où la marque est à la troisième place en termes de volume de production derrière Ford et Chevrolet. Puis elle perd de plus en plus d'adeptes dans les années 1970 et 1980, pour devenir presque marginale dans les années 1990. Fin 1999, le groupe Chrysler annonce la disparition prochaine de Plymouth. Plymouth a écoulé près de 9 millions d'unités de sa série « standard » baptisée Plaza, Savoy, Belvedere puis Fury et Gran Fury. Cette série, assez proche des séries « standard » de Dodge et De Soto, inaugure la carrosserie ponton (sans ailes apparentes) chez Plymouth en 1948. Sa production est arrêtée en 1981, après de nombreux changements de carrosserie. Le groupe Chrysler ne parvient, en effet, plus à vendre de grosses voitures depuis la crise pétrolière de 1973/1974. La filiale Imperial, la branche de prestige du groupe, est ainsi passée de vie à trépas en 1975. Le groupe lui-même est au bord de la faillite et a dû vendre en catastrophe en 1978 ses filiales européennes, Chrysler-France (ex-Simca) et Chrysler-UK (ex-Rootes). Plymouth est donc victime, à partir du milieu des années 1970, de la mauvaise santé du groupe Chrysler en général, mais les décisions prises au sein de la direction ont encore aggravé plus particulièrement les difficultés de la marque Plymouth. Car si Dodge peut jouer sur la carte jeune et sportive, et Chrysler sur celle du confort et du luxe, l'image de Plymouth reste floue. Le créneau de la voiture populaire n'est plus approprié car l'embourgeoisement de la clientèle américaine est une évolution constante depuis des années. Les marges sont par ailleurs plus faibles sur les voitures populaires que sur les modèles de moyenne et haute gamme. La nouvelle direction du groupe, qui a évité de peu la catastrophe, est davantage intéressée par les bénéfices plutôt que par les volumes de production. Dès lors, la survie de Plymouth s'avère délicate. La décision de fusionner les réseaux Plymouth et Chrysler dans les années 1980 va lui donner le coup de grâce. Données techniques Carrosserie Longueur (cm): 429 Empattement (cm) : 278 Mécanique Moteur : 4 cylindres en ligne 2874 cc, à l’avant Soupapes : 8 Carburation : 1 carburateur Boîte de vitesses : manuelle, 3 rapports Transmission : aux roues arrière Puissance maximum : 45 chevaux à 2800 t/m

Lire la suite