NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Packard 120 Clipper

vendue

Référence ch. 929C
Marque Packard
Modèle 120 Clipper
Type berline
Année de construction 1942
KM 92282
Cylindrée 4000
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

La Packard 120 est une automobile produite par la Packard Motor Car Company (Detroit) entre 1935 et 1941, la première fois de 1935 à 1937, la seconde de 1939 à 1941. L'appellation 120 fut remplacée par la Packard Eight de 1938 à 1942.
Dans l'histoire de Packard, la 120 tient une place particulière car pour la première fois Packard entrait de plain-pied dans la catégorie très disputée des voitures de milieu de gamme. Les amoureux de la marque virent cependant d'un mauvais œil cette nouvelle venue, qui allait selon eux menacer l'image élitiste d'une marque située sur la plus haute marche des voitures de luxe. Cependant, cette orientation était nécessaire pour le maintien de la marque, qui devait affronter les affres de l'après-Dépression.
La One-Twenty, comme les américains l'appelaient, était disponible en Business coupe, en Club coupe, en sedan découvrable et en deux variantes station wagon. A la fin, la production chuta à 17000 unités.
Dans le courant de 1942, les One-Ten et One-Twenty virent leur nom remplacé respectivement en Packard Six et Packard Eight. Durant ses 7 années de production, la One-Twenty s'écoula à 175027 unités.
Une triste anecdote qui nous concerne, nous les Belges, au premier chef : le 29 août 1935, c'est dans une Packard 120 convertible que la Reine Astrid se tua, alors que le Roi Léopold III était au volant.

Lire la suite