NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Mini 1275 Innocenti

vendue

Référence ch.1916
Marque Mini
Modèle 1275 Innocenti
Type berline
Année de construction 1973
KM 20900
Cylindrée 1275
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Certificat de conformité Belge
Si la mini Innocenti est connue des collectionneurs, il n'en va pas nécessairement de même pour les profanes. Cette marque italienne s'est pourtant distinguée en fabriquant sous licence les fameuses Mini anglaises. Mais d'abord, Innocenti, c'est surtout les scooters Lambretta, éternels rivaux des Vespas Piaggio. La société Innocenti a été créée en 1930 par Ferdinando Innocenti, forgeron de son état.
C'est après la seconde guerre mondiale qu'elle acquit son statut de société incontournable dans le paysage industriel toscan. Elle était active dans trois secteurs différents : la mécanique appliquée, la fabrication de scooters, et enfin la construction automobile. Celle-ci était exclusivement tributaire de la licence achetée au groupe BMC.
Le premier modèle issu de cette association fut l'A40, réplique exacte de l'Austin A40, mais dont la carrosserie était entièrement assemblée à Milan. Pendant ce temps, elle conçoit une voiture propre, la 950s, un petit cabriolet au moteur anglais et au design "made in Ghia".
Au milieu des années soixante, la vente d'automobiles s'accroît considérablement en Europe (due entre autres à la hausse des salaires des ouvriers et des employés, mais aussi à une extension fulgurante des réseaux routiers). La Mini se trouve propulsée dans les tout premiers rangs de la production, et bien entendu Innocenti en profite. Cependant, la Mini italienne possède des atouts par rapport à sa cousine anglaise: elle est bien mieux finie, et l'intérieur est plus luxueux. Le modèle sera produit jusqu'en 1973. Après avoir pris le contrôle de sa filiale italienne, le groupe British Leyland connaît de graves ennuis financiers et l'abandonne seulement deux ans plus tard. En 1976, avec l'aide du gouvernement italien, Innocenti sera reprise par l'Italo-Argentin de Tomaso, constructeur de luxueuses voitures de sport. Il relance immédiatement la construction de la Mini, véritable poule aux œufs d'or, d'abord avec la même mécanique anglaise, ensuite, à partir de 1982, avec une mécanique 3 cylindres d'origine Daihatsu. Elles seront fabriquées jusqu'en 1993 , année où de Tomaso cède la marque au groupe Fiat.
Carrosserie. Longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 305/144/135/204; poids : 735 kg.
Motorisation. 4 cylindres transversal 1275 cc, à l'avant, 8 soupapes, 2 carbus SU, boîte manuelle à quatre rapports, transmission aux roues avant. Puissance maxi : 63 chevaux (46 Kw) à 5700 t/m, couple maxi : 94 Nm à 3900 t/m. Vitesse maxi : 160 km/h; 0-100 en 9,3 sec.

Lire la suite