NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Railton Eight Cobham saloon Blue

vendue

Marque Railton
Modèle Eight Cobham saloon Blue
Type berline
Année de construction 1935
KM 15522 miles
Cylindrée 4168
Accélérations manuelle
Conduite conduite à droite

Cette remarquable Railton Cobham n'a plus connu la route depuis 12 ans. Nous l'avons achetée aux exécuteurs testamantaires de feu le précédent propriétaire. C'est pourquoi nous ne connaissons pas l'historique complet de la voiture. Elle roule bien, les freins ainsi que l'ensemble méritent un examen approfondi. Mais en général ce magnifique véhicule est en bonne condition, il n'a aucun problème de rouille ou de carrosserie. Il semble que le moteur ait fait l'objet de quelques révisions depuis 1987. Il y a un reçu pour le bloc moteur, l'alésage, etc. L'intérieur a été retendu de cuir, il est en bon état. Historique.  La marque anglaise Railton, située à Cobham, dans le Surrey, eut une vie brève, de 1933 à 1940, produisant cependant des voitures de très belle facture. Il y eut également une tentative de recréer la marque à Alcester, dans le Warwickshire. La compagnie dut créée en 1934 par Noel Macklin, qui recherchait une voiture pour remplacer Invicta, société disparue en 1933. Le patronyme vient de Red Railton, designer spécialisé dans les records du monde (Railton construisit la Railton Special pour John Cobb, qui pulvérisa le record de vitesse sur terre sur le Lac Salé de Bonneville, Utah : 595 km/h (370 km/h). mais on suppose que celui-ci investit assez peu dans la société, bien qu'il ait perçu une partie des bénéfices sur chaque vente de voiture. La première fut dessinée par le carrossier Ravannah, sur base d'une Hudson Terraplane, elle était équipée d'un 8 cylindres en ligne de 4010 cc. Elle était aussi plus légère que l'originale, ce qui la rendait particulièrement performante. D'abord produite uniquement en deux portes, elle fut suivie bientôt par une saloon quatre portes. En 1935, le châssis Terraplane fut remplacé par celui de l'Hudson Eight, et la cylindrée augmenta jusque 4168 cc. L'offre s'étendit également au niveau de la carrosserie, plusieurs designers travaillant dorénavant pour Macklin. Il y eut notamment deux exemplaires à la carrosserie allégée qui leur permit une accélération de 0 à 60 mph en 8,8 secondes, ce qui en faisait les voitures de série les plus rapides du monde. En tout, il y eut 1379 Railton à 8 cylindres. En 1937, l'usine sortit aussi un plus petit modèle équipé d'un 6 cylindres de 2,7 litres, toujours puisé dans la b anque Hudson, mais il n'y en eu que 6 de sorties. La dernière tentative pour survivre fut le lancement d'un modèle encore plus petit, la Railton 10, soit en coupé soit en saloon, et la presse la surnomma "un nom prestigieux en miniature". Mais l'échec du modèle (51 vendus au total), décida Macklin à se tourner vers la construction de moteurs de bateaux et de revendre sa société définitivement à la Hudson Car Company à Detroit. Celle-ci fit construire pour les Railton une suine à Chiswick , près de Londres, mais les hostilités de 1939 eurent raison de sa production.
Une exception : en 1949, on tenta de ressusciter le nom de Railton en lui greffant certains organes de la Railton d'avant-guerre. Mais son coût prohibitif eut raison de velléités utlérieures.
Caractéristiques.
Carrosserie. Longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 142/172/--/297; poids : 1183 kg.
Motorisation. 8 cylindres en ligne 4170 cc (origine Hudson), placé à l'avant, 16 soupapes, transmission aux roues arrière. Puissance maxi : 114 chevaux à 3800 t/m. vitesse maxi : 160 km/h.

Lire la suite