NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Studebaker President

vendue

Marque Studebaker
Modèle President
Type berline
Année de construction 1936
KM 69913
Cylindrée 2800
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Dans la gamme Studebaker, la President forme une sorte de colonne vertébrale. En effet, l'appellation dura de 1926 à 1958, soit 32 ans! En réalité, on peut parler de deux séries de President tout à fait différentes: l'une de 1926 à 1942, l'autre de 1955 à 1958, soit 5 ans avant la disparition de la section automobiles de cette marque si attachante.
La Studebaker Corporation était établie à South Blend, dans l'Indiana. Juste avant la President, il y eut pendant quelques mois une voiture appelée Big Six (comme son nom l'indique, il s'agissait d'une 6 cylindres en ligne), et la première President fut dévoilée le 23 juillet 1926. Son moteur était un gros six cylindres de 5,8 litres (354 ci). A la tête de l'entreprise, Albert Russell Erskine, ne regarda pas à la dépense afin de faire de la President la reine des routes américaines. De caractère sportif, les President accumulèrent de 1928 à 1935 records sur records, dont certains demeurèrent inégalés pendant 35 ans! Il faut dire qu'à cette époque, les President étaient des concurrentes directes des prestigieuses Cadillac, Packard et Chrysler. Seule l'inaccessible Duesenberg les surpassait. Mais un choc subit ébranla quelque peu la belle "mécanique" de la marque : Erskine, le patron charismatique, se suicida en 1933. En 1934, la President se vit affublée d'une petite sœur, la Land Cruiser, qui lui chipa momentanément la vedette. Plus élancée, plus puissante, elle relégua son aînée au second rang. La Land Cruiser, avec sa lunette arrière typique en 4 parties, céda bien vite la place à un modèle qui connut une vie bien plus longue : la Commander. A partir de 1936, Studebaker demanda au designer franco-américain Raymond Loewy de s'occuper du style de ses berlines. Parmi ses innombrables créations, on lui doit le paquet de cigarettes Lucky Strike, la décoration de l'avion présidentiel Air Force One, les rames de métro newyorkais, les logos de l'Oréal, de BP, des magasins Spar, et bien d'autres encore. En 1941, la President reçut une nouvelle carrosserie, toujours signée par le Franco-Américain, mais la production fut ralentie suite à la seconde guerre mondiale et ne subit plus d'améliorations notables. En 1942, le nom "President" disparut du catalogue, dont les principaux modèles survivant furent la Champion et la Commander. Ce n'est qu'en 1955 que le nom réapparut, qualifiant une voiture d'entrée de gamme aux lignes particulièrement fluides. La dernière President sortit des chaînes en 1958 lorsque la Lark fut introduite.

Lire la suite