NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Alfa Romeo SZ

vendue

Marque Alfa Romeo
Modèle SZ
Type coupe
Année de construction 1991
KM 8500
Cylindrée 3000
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Ma que bella machina! Lorsque les passants, ébahis, découvrirent cette merveille à la fin des années '80, ils ne savaient probablement pas que cette magnifique robe était signée d'un nom prestigieux : Zagato, celui-là même qui a imaginé les voitures les plus emblématiques du siècle depuis les années '20 : Aston Martin DB4 (19 exemplaires qui se sont vendu aux enchères à des prix qui vous vident le portefeuille en moins de deux), Lancia Beta Spider, Maseratgi biturbo spider, et douze fois Alfa Romeo depuis 1923! D'ailleurs, cette SZ fut surnommée en son temps "Il Mostro", le monstre, par les admirateurs de la marque au trèfle. Cette SZ fut présentée au Salon de Genève en 1989, dans son unique couleur, le Rosso Alfa. Le S est celui de "sport", le Z celui de Zagato. Mais ne nous y trompons pas : si le ramage est exceptionnel, les ingénieurs ont pris le soin de ne pas risquer d'équiper l'auto d'une toute nouvelle mécanique, qui aurait pu nuire à la fiabilité de ce bijou. Aussi reprirent-ils le châssis et la mécanique légèrement modifiés de l'Alfa 75, qui avaient fait leurs preuves. Pour en assurer une certaine exclusivité, elles furent montées dans les ateliers mêmes de Zagato, et leur nombre fut limité à mille exemplaires, tous numérotés par une petite plaque sur la console centrale. Malgré son aspect ramassé et une calandre droite, que certains esprits chagrins réprouvaient, Zagato réussit le tour de force de sortir une voiture au CX formidable de 0.30! de plus, tous les éléments de la carrosserie furent réalisés par moulage de matériaux composites, sauf le toit, en aluminium. Quant à l'habitacle, il évitait soigneusement tout tape-à-l'œil cher à certaines "sportives" de haut de gamme. Toutefois, l'équipement était assez complet : des manomètres en nombre suffisant, des sièges baquets particulièrement bien dessinés, et des couleurs de très bon goût rappelant constamment au conducteur qu'il était au volant d'une Alfa pure et dure, et s'apparentant plus ou moins aux Italiennes de grand standing comme les Ferrari de la même époque. Finalement, nous pourrions comparer cette étrange OVNI à une voiture unique, au dessin qui plaît ou non (il ne laisse pas indifférent), au charme incomparable, et qui séduit son conducteur (que dis-je, son pilote), au fur et à mesure des kilomètres. Voilà à coup sûr un cas typique de futur collector, d'autant plus que son nombre limité lui gardera toujours un caractère exclusif, qui ne pourra que voir sa cote grimper, encore et toujours.
Caractéristiques techniques. Carrosserie : longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 406/173/131/251; poids: 1260 kg.
Motorisation. V6 2959 cc, injection, à l'avant, boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, transmission aux roues arrière. Puissance maxi : 210 chevaux (155 Kw) @ 6200 t/m; couple : 245 Nm @ 4500 t/m. vitesse maxi : 245 km/h; 0-100 en 7 secondes.

Lire la suite