NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Fiat 500

vendue

Marque Fiat
Modèle 500
Type berline
Année de construction 1967
KM +/-73000
Cylindrée 500
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'Italie, comme la plupart des pays d'Europe (et plus particulièrement des vaincus) se redresse petit à petit grâce au fameux plan Marshall. Néanmoins, comme rien de pire ne peut leur arriver, les péninsulaires retrouvent leur bonne humeur légendaire, et les années cinquante voient le plein emploi, l'amélioration progressive des conditions de vie, le pouvoir d'achat des classes moyennes croît légèrement, et les innovations techniques se succèdent. Il en va de même de l'industrie automobile, sans compter le coup de génie des légendaires Vespa. Juste avant la guerre (1936), Fiat a lancé une arme redoutable : la Fiat Topolino, qui est remise sur le marché dès 1949. Première microvoiture de grande diffusion, elle se fait vieille et son remplacement est décidé en 1951. Contrairement à une opinion largement répandue, ce n'est pas la Fiat 500 qui est venue en premier, mais bien la 600, première tout-à-l'arrière de la marque turinoise. Très en vogue à l'époque (VW Cox, Renault 4 CV…), la 600 est cependant la première mini-voiture à quatre places de l'histoire (18 cm en plus que la Mini) : en effet, son coffre avant réduit au minimum, son moteur peu encombrant lui permettent de descendre sous la barre des trois mètres cinquante de long. Ce concept, sorti de l'imagination de l'ingénieur Dante Giacosa, devait d'abord être équipé d'un moteur de 500 cc, mais la mise au point de ce bloc se révèle plus long que prévu. Il reprend donc un moteur qui dormait dans les cartons de la firme, et c'est un 600 cc. Le succès est immédiat : la première année de sa production, 300.000 exemplaires sont produits; en 1956, il faut patienter un an pour en obtenir une! La seconde mouture de la 600 est produite de 1960 à 1969. Le peu de détails qui différencient les deux modèles sont cependant d'importance : sous le capot, le moteur prend de l'embonpoint et les portières, de type "suicide", s'ouvrent dorénavant dans le sens inverse de la route. Devant le succès de ce "pot de yoghourt", comme il est surnommé, l'usine décide de descendre encore la barre et de reprendre l'idée du 500 cc, et le premier exemplaire sort des chaînes en 1957. La bouille particulière du modèle incite les carrossiers à faire preuve d'imagination, et les ingénieurs, d'astuce. C'est ainsi qu'on verra des 500 normales, des 500 Abarth, des 500 Giardinera (fourgonnette), des 500 carrossées par Vignale, etc. enfin, même si la 500 fait partie du patrimoine italien, elle a aussi été produite, mais en plus petite quantité, en Allemagne (Fiat Neckar et Autobianchi) et en Autriche (par Steyr Puch).
Caractéristiques techniques. Carrosserie : longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 297/132/133/184; poids : 510 kg.
Motorisation. 2 cylindres 49 cm³, à l'arrière, boîte de vitesse manuelle à quatre rapports, transmission aux roues arrière. Puissance maxi : 18 chevaux (13 Kw) @ 4600 t/m. vitesse maxi : 97 km/h.

Lire la suite