NL - FR - EN - DE - IT

Nous sommes ouverts du mardi au samedi de 10h à 17h. Fermés le dimanche et les jours fériés.
Lundi sur rendez-vous.

!!🚗 Bienvenue à notre 'Oldtimers and coffee' - dimanche le 03/07/2022, de 8h à 12h  - Événements - Oldtimerfarm  🚗!!!

N'hésitez pas à nous contacter par mailinfo@Oldtimerfarm.be  ou appelez le numéro +32 472 40 13 38.

Peugeot 203R VSP '56

€ 18.950

Référence ch0157
Marque Peugeot
Modèle 203R VSP '56
Type cabrio
Année de construction 1956
KM 45892
Cylindrée 1290
Boîte de vitesses manuelle
Conduite conduite à gauche
Prix € 18.950

En 1944, la France lance un programme de travaux pour reconstruire les infrastructures endommagées ou détruites par la guerre, qu'il s'agisse de dégâts civils ou militaires.  Dès 1946, l'Etat lance un programme pour renouveler l'équipement et le matériel par une production française, en lieu et place des surplus laissés par les Alliés,  notamment du côté des véhicules. Il confie le projet à Delahaye, tout en n'excluant pas la participation d'autres constructeurs à différentes tâches.  La concurrence aurait conduit à une perte de temps et d'argent dans un pays qui ne pouvait pas se le permettre.  Mais Delahaye est confronté peu à peu à des problèmes de plus en plus importants, et Peugeot, au courant des ennuis causés par les Delahaye VLR, décide d'utiliser le plus possible des organes de la grande série des utilitaires récemment mis sur le marché de manière à limiter les coûts qu'aurait nécessité une page blanche.  Les premiers exemplaires avaient visé tout d'abord le marché rural (le Peugeot "R" comme rural), et plus tard le RB qui reçoit quelques améliorations, et des modifications pour en faire un véhicule militaire.  Cette Jeep française est réalisée principalement à partir de pièces de la berline 203, notamment le moteur de 1290 cc et 42 cv.  Ce modèle, présenté en 1954, attire l'attention des militaires qui la testent notamment au niveau du pont arrière, des suspensions et du système de freinage.  En 1956, il reçoit l'approbation de l'armée française qui en commande douze exemplaires, baptisés dorénavant VSP.  Cependant, pour des raisons financières (budget, crédits…), aucune commande supplémentaire n'aura lieu.  Le remède sera donc le recours à la société Hotchkiss qui dispose de la licence de la Jeep américaine et peut donc fournir plus rapidement des véhicules, baptisés Hotchkiss M201.  Autre avantage : ces Jeep disposent de pièces de rechange chez Jeep Amérique, puisque la plupart sont adaptables sur la Jeep française.

C'est ainsi que la 203 VSP est un échec malgré ses qualités.  Néanmoins, l'armée française en conservera deux et restituera à Peugeot le stock restant, qui sera employé comme véhicule de service dans l'usine, les autres exemplaires seront livrés à des particuliers.

Lire la suite