NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Mercedes-Benz 190 SL

vendue

Marque Mercedes-Benz
Modèle 190 SL
Type cabrio
Année de construction 1961
KM 97049
Cylindrée 1897
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Cette voiture vient de rentrer chez Oldtimerfarm à Aalter pour être vendue. Nous sommes spécialisés dans le dépôt vente de voitures de collection et sommes donc fiers de pouvoir proposer cette voiture à la vente. Une description plus élaboré suit. Entretemps vous pouvez voir la voiture en détail sur le reportage photo complet sur notre site. Bien entendu vous aurez des explications détaillées par téléphone en contactant Olivier au +32473117300.

Historique.C'est en 1952 que Mercedes Benz revient à la compétition, après les années noires de la seconde guerre mondiale. Tout auréolée de ses succès (aussi bien en formule 1 qu'en endurance), la firme à l'étoile décide de construire à nouveau des voitures de sport. C'est ainsi que sont présentées simultanément les 300 SL et les 190 SL : la première est destinée à une classe fortunée, la seconde aux ménages ne pouvant se permettre des folies. En effet, la série des 300 SL est assez coûteuse, et joue dans la même catégorie que les Ferrari, Maserati et autres Aston Martin, tandis que la seconde attaque le créneau des Jaguar XK 120, des Austin Healey, voire des Alfa Romeo Spider. Le roadster, dérivé directement du coupé, et livrable avec hard top, repose sur la structure monocoque mais raccourcie, de la berline 180, en lieu et place de la structure tubulaire de la mythique 300. Le moteur s'inspire de cette dernière, mais fait l'économie de deux cylindres. Cependant, la belle est loin d'être une 300 SL au rabais ; exemple : de très bons freins à tambours en alu pourvus d'un servo, d'abord sur commande, mais qui seront livrés en série par la suite. Mais ce qui séduit d'abord au premier coup d'œil, c'est son extrême élégance : sa large calandre horizontale (contrairement aux berlines), ses formes trapues, sa ligne basse et fluide, les ourlets aux passages des roues, le bossage sur le capot : tous éléments qui la rendent infiniment désirable. Les Américains en tomberont fous amoureux, et une grosse partie de la production traversera l'Atlantique. L'intérieur ne le cède en rien à la beauté extérieure : derrière le volant à deux branches muni d'un cercle chromé destiné à avertir les passants imprévoyants et les automobilistes qui restent cloués sur place devant une telle splendeur , toute une série de cadrans et d'interrupteurs sont répartis de manière optimale : compte-tours, tachymètre, manomètre de pression d'huile, jauge d'essence, ampèremètre, etc. La douceur de la conduite permet à la belle de flâner aussi bien que d'enfiler les lacets d'une route de montagne. La boîte de vitesses est un modèle du genre, même si elle se montre quelque peu paresseuse; mais est-ce vraiment un défaut sur une voiture dont la vocation n'est pas de rugir en compétition, mais plutôt d'avaler les kilomètres dans un confort et un silence très au dessus de la moyenne pour l'époque?
Caractéristiques techniques. Carrosserie : longueur/largeur/hauteur (en cm) : 429/174/132; empattement : 240 cm; poids: 1160 kilos. Moteur : quatre cylindres en ligne de 1897 cm³, boîte de vitesses manuelle à quatre rapports, 105 chevaux à 5700 t/m; vitesse de pointe : 175 km/h.
En résumé : une sportive très homogène, d'une sublime beauté, au moteur très fiable, qui, non seulement vous permettra de vous glisser dans la circulation ou de flâner sur nos routes de campagne, mais aussi d'avoir en votre possession une véritable voiture de collection dont la valeur ne cessera d'augmenter avec les années. Et par les temps qui courent…

Lire la suite