NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Alfa Romeo 1600 Spider '76

€ 15.950

Référence CH1306
Marque Alfa Romeo
Modèle 1600 Spider '76
Type cabrio
Année de construction 1976
KM 50407
Cylindrée 1600
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche
Prix € 15.950
  • Joli Spider "coda tronca " (litt. Queue tronquée, c'est-à-dire poupe verticale).
  • Equipé d'un 1600 cc optionnel, plus puissant (125 chevaux au lieu de 104), avec double arbre à came, qui rend la conduite Alfa si amusante et typique.
  • D'origine en bleu foncé, actuellement en triple noir.
  • Ancienne restauration qui présente encore fort bien.
  • Documents belges. 

 Au cours de sa longue existence, Alfa Romeo a toujours proposé des modèles sportifs, allant de petites bombes à la cylindrée modeste, aux six cylindres rugissant comme une moitié de moteur Ferrari. Mais tout le monde ne peut pas se payer une Ferrari, n'est-ce pas? Ainsi, la gamme sportive actuelle d'Alfa va du Spider nouvelle génération (2,2 à 3,2 litres), à la fantastique supercar C8 Competizione, en passant par la sublime Brera, utilisant les mêmes moteurs que le Spider. La première Spider succédait aux Giulietta et Giulia spider.   Livrée avec deux motorisations (1600 et 2000 cc),  la première du nom était  accueillie chaleureusement : sa ligne signée Pininfarina était un modèle d'équilibre, avec sa petite calandre typique de la marque et un sublime profil.   Le Spider aura eu une vie assez longue, puisqu'il a été produit de 1966 à 1994. Quatre versions de cette petite merveille furent produits durant ce laps de temps : elles allaient de la Spider 1 à 4.   C'est à partir de la série 3 qu'elle subit un face-lift, notamment au niveau des pare-chocs plus volumineux pour satisfaire le marché d'Outre-Atlantique, des appendices aérodynamiques tels que le spoiler avant et le becquet  arrière, et un nouveau tableau de bord plus lisible. Il est ensuite remplacé par le Spider traction avant, que les fidèles de la marque accepteront difficilement. Il faut savoir qu'en 1986, suite à des problèmes financiers (que la plupart des marques connaîtront durant ces maudites années 70), Alfa Romeo et Lancia seront repris par le groupe Fiat, qui aura cependant l'intelligence de laisser les coudées franches aux ingénieurs alfistes, afin de ne pas dégrader l'image de la marque au serpent.

 

 

Lire la suite