NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Volkswagen 1302 LS Kever Cabriolet '70

vendue

Référence CH2464
Marque Volkswagen
Modèle 1302 LS Kever Cabriolet '70
Type cabrio
Année de construction 1970
KM 01597
Cylindrée 1584
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche
  • Très beau cabriolet Coccinelle 5 places
  • Couleur très rare
  • Gros entretien récent, avec notamment le remplacement des pneus et des freins
  • Ancienne peinture, d'où le prix plus que raisonnable

C'est en 1936 que, à la demande des dirigeants du IIIème Reich, le projet d'une voiture du peuple fut confié à l'ingénieur Ferdinand Porsche. Celui-ci avait pour mission d'inventer une voiture que tous les ménages allemands pourraient s'offrir, en emportant son épouse et trois enfants dans des conditions optimales. Lais la seconde guerre mondiale freina l'élan des concepteurs et ce n'es qu'après les bombardements et sur les ruines fumantes de l'empire qui devait durer mille ans que la première usine vit le jour. C'était en 1948. Et, à l'aide du plan Marshall qui devait relancer l'économie allemande d'une manière spectaculaire, les premières "voitures du peuple" furent commercialisées. D'abord livrée avec un moteur de 1,1 litres, celle qu'on allait vite baptiser Coccinelle fit un malheur auprès d'une population qui commençait à se redresser, mais surtout dans les pays environnants qui voyaient là une occasion unique de se retrouver dans une voiture suffisamment spacieuse pour affronter la concurrence française et anglaise. Les premières VW avaient pour particularité une minuscule custode arrière divisée en deux parties, ce qui nuisait gravement à la visibilité du véhicule. Aussi vit-on apparaître, dès1952, une lunette simple, mais tout aussi petite. Il faudra attendre 1956 pour voir enfin une lunette arrière digne de ce nom qui permettait au conducteur, même avec trois passagers arrière, d'avoir une vision correcte dans le rétroviseur. 

Entretemps, en 1954, le moteur gagne quelques centimètres cube et la puissance est portée de 25 à 34 chevaux. Le moteur avait la particularité, peu courante à l'époque, d'être ce que l'on appelle un moteur boxer, c'est-à-dire une sous-espèce de moteur à plat, dont la particularité est que les pistons sont placés horizontalement, ce qui confère au véhicule un avantage dynamique par rapport au moteur traditionnel, dont les pistons se meuvent verticalement. En 1957, deux modifications importantes : la lunette arrière s'agrandit de manière significative et quasi définitive, et le moteur vit sa puissance portée à 40 chevaux. En 1965, le moteur prit de l'embonpoint : 1,3 litres et 53 chevaux et, l'année suivante apparut le moteur 1600 cm³ avec lequel la Beetle finit sa carrière. Toutefois, le moteur 1,3 litre perdura durant la même période. Et c'est en 1967 que la belle se retire après une vingtaine de bons et loyaux services, avec le succès planétaire qu'on lui connaît. Différentes autres chaînes la produisirent encore quelques années, notamment au Mexique et en Argentine.

  •  Données techniques
  • Carrosserie
  • Longueur (cm): 406
  • Largeur (cm): 155
  • Hauteur (cm) : 150
  • Empattement (cm) : 242
  • Poids (kg) : 870
  • Mécanique
  • Moteur : 4 cylindres en ligne 1584 cc, refroidi par air,  à l'arrière
  • Soupapes : 8
  • Carburation : 1 carburateur Solex
  • Boîte de vitesses : manuelle, 4 rapports
  • Transmission : aux roues arrière
  • Puissance maximum : 50 chevaux à 4000 t/m
  • Couple maximum : 106 Nm à 23800 t/m
  • Vitesse maximum : 130 km/h
Lire la suite