NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Rolls-Royce Silver Shadow I '73

€ 15.950

Référence CH7108
Marque Rolls-Royce
Modèle Silver Shadow I '73
Type berline
Année de construction 1973
KM 34553 miles
Cylindrée 6750
Accélérations automatique
Conduite conduite à droite
Prix € 15.950
  • Papiers belges.
  • Contrôle technique voiture ancienne.
  • En bon état mais quelques détails à vérifier.
  • Intérieur gris avec bois incrusté.
  • Légers dégâts de peinture.

La Rolls-Royce Silver Shadow est une automobile de prestige développée par Rolls-Royce et commercialisée de 1965 à 1980. La variante cabriolet est commercialisée sous le nom de Rolls-Royce Corniche à partir de 1971. La Silver Shadow est produite de 1965 à 1976 et la Silver Shadow II de 1977 à 1980. À son époque, elle fut la Rolls-Royce la plus vendue.

Rolls-Royce met un temps de gestation historique, soit dix ans de conception et de mise au point de la Silver Shadow à Crewe, et fait passer sa production de la « tradition conservatrice » à l'ère moderne de la « démocratisation » (relative) avec un prix pour la première fois inférieur à 100 000 francs des années 1960, soit 6 557 £ la première année de production. Ce qui constitue une révolution historique pour la marque.

Abandonnant le châssis séparé, la Silver Shadow se présente comme la première monocoque autoportante de la marque. Elle est la première Rolls-Royce équipée de quatre roues indépendantes. Constituée de bras longitudinaux, la nouvelle suspension arrière se voit épaulée par un correcteur d'assiette automatique et hydraulique, qui utilise le brevet Citroën ; d'abord monté sur les quatre roues, il sera réservé aux roues arrière à partir de 1969.

Toutefois, ce qui pourrait passer pour une révolution chez Rolls-Royce n'est en fait qu'une actualisation tardive. Car toutes ces solutions techniques modernes ont depuis longtemps été utilisées par tous les constructeurs concurrents (comme la structure monocoque adoptée par Vauxhall dès 1937 et par Ford Dagenham en 1950). L'usine de Crewe apparaît à la fois archaïque et conservatrice.

La Silver Shadow est également la première Rolls-Royce à recevoir des freins à disque. Elle est en dotée sur les quatre roues (deux étriers à l'avant). Avec un triple circuit assisté, son système de freinage s'impose d'ailleurs comme un modèle de sophistication. Le premier circuit assure l'essentiel de l'efficacité de l'ensemble en commandant un des deux étriers de chaque disque avant et ceux de l'arrière, le second agit sur le second étrier des disques avant et le troisième, non assisté, intervient sur les étriers arrière. Un limiteur de pression, évitant le blocage des roues arrière, complète le dispositif. Autre nouveauté, une direction assistée, équipée d'un amortisseur, est livrée en série.

Avec sa silhouette abaissée et anguleuse, la Silver Shadow est le passage de Rolls Royce à la ligne ponton, soit vingt ans après les pionniers du genre. Le design modernisé et européanisé est symbolisé par sa ceinture de caisse rectiligne, qui abandonne les ailes semi-intégrées de la Silver Wraight. Cette cession à la mode ambiante et à l'abandon de son style très british sera décriée par les puristes, la Silver Shadow se révèle moins représentative d'une certaine culture.

Pourtant sa forme sobre et très homogène est empreinte d'une noble élégance. Le profil révèle un remarquable équilibre des proportions, avec un pavillon bien centré entre une poupe symétrique du long et imposant capot. Certains spécialistes estiment que la Silver Shadow reste la dernière Rolls-Royce à la ligne vraiment séduisante. Son successeur à partir de 1980, la Silver Spirit apparaît beaucoup plus massive.

Son gabarit réduit fait de la Silver Shadow une « petite » Rolls-Royce avec une longueur de 5,17 mètres, soit dix centimètres de moins que sa devancière. Son empattement de 3,03 mètre autorise une meilleure maniabilité avec un rayon de braquage de 4,70 mètres contre 6 mètres pour la Silver Cloud. Moins spacieuse, elle prend les traits d'une simple berline à quatre places. Autre révolution, la Silver Shadow est conçue pour être conduite par son propriétaire et non par un chauffeur en général.

Modifié en 1970, le moteur voit sa cylindrée passer à 6 750 cm3 après réalésage. Le vilebrequin a également été redessiné et la puissance gagne une vingtaine de chevaux au même régime de 4 500 tr/min.

En mars 1977, la Silver Shadow II est présentée au Salon international de l'automobile de Genève pour faire face à la concurrence (la Silver Spirit n'apparaîtra qu'en 1980) avec de légères modifications symboliques de sa carrosserie, la carrosserie est quasiment identique. Elle reçoit certaines améliorations techniques dont une direction à crémaillère. La suspension avant est également perfectionnée pour assurer à la voiture une meilleure tenue en courbe tout en diminuant le roulis. Afin de réduire la consommation et la pollution, la carburation se voit dotée d'un contrôle électronique de carburation et d'une double sortie d'échappement, tandis que les voitures exportées aux États-Unis et au Japon devront s'accommoder d'un taux de compression réduit à 7,3. 

Données techniques

  • Carrosserie
  • Longueur (cm) : 517
  • Largeur (cm): 180
  • Hauteur (cm) : 152
  • Empattement (cm): 304
  • Poids (kg) : 2150
  • Mécanique
  • Moteur : V8 6750 cc, à l'avant
  • Soupapes : 16
  • Carburation : 2 carburateurs SU DH8
  • Boîte de vitesses : automatique à trois vitesses (GM Hydramatic)
  • Transmission : auix roues arrière
  • Puissance maximum : 190 cv à 4000 t/m
  • Couple maximum :
  • Vitesse maximum : 190 km/h
Lire la suite