NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Austin Healey Sprite Frogeye MK1 '59

vendue

Référence CH1454
Marque Austin Healey
Modèle Sprite Frogeye MK1 '59
Type cabrio
Année de construction 1959
KM 01974 miles
Cylindrée 1098
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche
  • Papiers belges
  • Entièrement restaurée avec dossier photos et améliorations année par année
  • Nouvelle boîte de vitesses et freins à disques récemment montés
  • Le pare-brise a été légèrement relevé pour de grandes personnes, mais il peut être replacé comme d’origine
  • Peut prendre la route immédiatement

Adorable ou affreuse selon les goûts, la Sprite « frogeye » ne passe pas inaperçue. Bourrée de charme, c’est une voiture faite pour le fun comme la présente une publicité BMC pour le marché américain, osant ce jeu de mots, "The fun-tastic Sprite" (jeu de mots intraduisible)… Voiture naine, la Sprite — lutin en anglais — est une sportive ultra légère et agile. Son petit gabarit et la forme insolite de sa première version, à la face avant ornée des célèbres yeux de grenouille, l'assimile à un gros jouet pour adulte.

La genèse de la Sprite remonte au début des années cinquante. Leonard Lord, alors patron de BMC, souhaite renouer avec la tradition de la petite voiture de sport et donner une succession aux Austin Seven Nippy et Ulster d'avant guerre. Le bureau de design de Longbridge travaille alors sur un projet avec pour base l'Austin A30 lancée en 1951. C'est en 1956 que Leonard Lord évoque cette idée avec Donald Healey, qui est plus habitué aux cylindrées plus imposantes, comme les six-cylindres équipant les séries 100 et plus tars la fabuleuse 3000. La conception de la voiture sera simple et la mécanique proviendra d'une voiture de grande série. Concernant la structure, Donald Healey abandonne le châssis séparé au profit d'une coque autoportante rigide et légère (650 kilos). A l'arrière, on se contente d'un essieu rigide et d'une suspension à ressorts à lames. La Sprite puise abondamment dans la banque d'organes de la BMC. Elle emprunte son quatre cylindres à l'Austin A 35 et à la Morris Minor. La mécanique a été renforcée car, avec deux carburateurs SU, la puissance de ce 948 cm3 passe à 43 choral, puis à 48 chevaux. L'A 35 fournit également la boîte de vitesses à quatre rapports (première non synchronisée), ainsi que la suspension avant et le pont arrière, tandis que la direction à crémaillère est issue de la Minor. Par ailleurs, pour des raisons techniques, la Sprite ne sera pas assemblée à Longbridge chez Austin mais à Abingdon chez MG.

En 1961, dans tous les salons du monde, sera présentée une nouvelle Sprite, jumelle de la MG Midget. Plus moderne, aux masses mieux réparties, plus fiable, elle perd cependant le caractère tout à fait typique de la Frogeye (littéralement: œil de crapaud).

Données techniques

  • Carrosserie
  • Longueur (cm) : 349
  • Largeur (cm) : 135
  • Hauteur (cm) : 126
  • Empattement (cm) :203
  • Poids (kg) : 670
  • Mécanique
  • Moteur : 1098 cc en ligne, à l'avant
  • Soupapes : 8
  • Carburation : 2 carbus SU H1
  • Boîte de vitesses : manuelle, 4 rapports
  • Transmission : aux roues arrière
  • Puissance maxi : 59 chevaux à 5750 t/m
  • Couple : 84 Nm à 3250 t/m
  • Vitesse maxi : 150 km/h
Lire la suite