NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Marquette Sedan '29

vendue

Référence ch.5372
Marque Marquette
Modèle Sedan '29
Type berline
Année de construction 1929
KM 68058
Cylindrée 3665
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche
Historique. C'est en 1903 qu'est créée la marque Buick qui s'installe immédiatement à Detroit, capita e de l'automobile. Son créateur : David Dunbar Buick. Malade, ayant de surcroît des ennuis de trésorerie, il vend sa société à un autre magnat, William C. Durant dès 1904. Buick mourra vingt-cinq ans plus tard, désargenté et oublié de tous. Cette année 1904, l'usine déménage vers Flint, proche de Detroit, et seulement 37 voitures sortent de l'usine. Aucune d'entre elles n'a échappé à la casse, pour le plus grand malheur des collectionneurs US. Mais; les Buick devenant de pus en plus populaires, la nouvelle société General Motors sera construire autour de cette marque. Durant, le propriétaire, a le sens des affaires, à tel point que, avant la première guerre mondiale, la firme devient la plus grosse entreprise automobile des Etats-Unis. Après quelques petites passes d'armes entre les différentes composant la structure de la GM, Durant fait jouer son autorité en décrétant que Buick sera le milieu de gamme entre Chevrolet et Cadillac. Anecdote moins connue : s'alliant avec le groupe Napier, spécialiste dans l'élaboration de moteurs de course, c'est une Buick qui franchit pour la première fois, en tête, le fameux circuit au brickyard : Indianapolis. Le nom de ce bolide : Indian. En 1911, Buick lance la première voiture couverte, quatre ans avant Ford. En 1910 et ensuite en 1912, la société a la chance d'être dirigée par deux hommes d'exception qui vont fonder plus tard leur propre marque : Charles Nash et Walter Chrysler. Le record des ventes est établi en 1916, avec un total de 124 834 véhicules. Mais des années noires attendent le groupe : la crise de 1929 frappe si durement le secteur automobile qu'elle faillit de conduire Buick à sa perte : en effet, les méthodes de construction chez Ford permettent de vente des véhicules à bas prix, et Buick, marque de l'élite, s'effondre (leurs propriétaires étant principalement des hommes d'affaires ruinés par le crash de Wall Street). Si la boîte a survécu à cette catastrophe, c'est grâce à la seconde guerre mondiale. Buick se spécialise dans les moteurs d'avion, les chenillettes et les munitions. Elle engrange ainsi un bon milliard de dollars (de l'époque), ce qui la sauve définitivement. Après la guerre, la santé de Buick s'améliore donc sensiblement, au point de devenir en 1950 (l'année qui nous intéresse ici) la troisième marque la plus vendue aux Etats-Unis après Ford et Chevrolet (qui détiendra le record des ventes jusqu'à ce jour). La suite sera toujours aussi florissante pour la société, même si les modèles Buick sont dorénavant moins connus en Europe. Le patronyme "Marquette" est apparu lorsque la Berwick Motor Company est arrivée dans le giron de Buick, c'est-à-dire en 1929. Ce qui différenciait ces voitures, c'est surtout la ligne et le style plus raffinés, qui faisait dire à certains spécialistes que la Marquette se rapprochait davantage d'une petite Oldsmobile ou d'une Cadillac en devenir. Elle se situait donc entre la Buick et la Viking, et se vendait par l'intermédiaire des dealers Oldsmobile. Cependant, le nombre record de marques au sein de la GM eut raison des Marquette en 1931, après avoir été vendues cette année-là à plus ou moins 4000 exemplaires.
Lire la suite