NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Austin Healey 3000 MK III Phase 2

vendue

Référence ch. 6831
Marque Austin Healey
Modèle 3000 MK III Phase 2
Type cabrio
Année de construction 1967
KM 57608
Cylindrée 2950
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche
Papiers belges et néerlandais avec pass FIA. Voilà une Big Healey, très belle mais surtout très fiable, équipée d'accessoires qui la font ressembler à une "Ex Works". Rien n'a été touché au moteur (d'origine), mais il a été doté d'extras, comme le changement de vitesses avec overdirve, un ventilateru Kenlowe, des ceintures quatre points, une rollbar, un tripamaster et un speedometer, des absorbeurs de chocs réglables, des roues à rayon plus larges, et des feux à longue portée. La caisse, le moteur et l'intérieur ont été proprement restaurés. Nous voci donc en présence de la voiture idéale : elle est prête à prendre la route immédiatement , à participer à un quelconque événement, rassemblement d'oldtimers ou rallyes d'ancêtres. Par la puissance et l'agrément de son moteur comme par son confort, l’Austin Healey 3000 se situe dans une position intermédiaire, entre la Jaguar XK 150 et les roadsters anglais de type Triumph TR 3 et TR4. Quant à sa ligne intemporelle, elle en fait l’une des plus belles voitures britanniques de l'après-guerre. C'est encore à la demande du marché américain qu’est lancée, en juillet 1959, l’Austin Healey 3000, premier modèle d’une génération dont le six cylindres est porté à 2,9 litres. Ainsi réalésé, ce groupe équipera également l'Austin Westminster et la MGC. Il développe 124 ch au paisible régime de 4600 tr/mn (133 chevaux et un régime de 4750 t/m à partir de la MKIII, comme le magnifique exemplaire qu'Oldtimerfarm vous propose ici). Autre nouveauté de poids, la Big Healey est (enfin) dotée de freins à disque à l’avant. La voiture est disponible en roadster (série BN7) et en 2 + 2 (série BT7). Grâce à ce moteur puissant et souple, et à l’agrément qui en découle au volant, l'Austin Healey est parvenue à sa pleine maturité. La conduite se fait sur le couple, dont l'excellente valeur de 23 mkg s'exprime à 3000 tr/mn. Sur la route, la voiture exprime la générosité de sa mécanique qui, pour être dépourvue de toute sophistication, n'en témoigne pas moins de remarquables qualités. Toujours prêt à reprendre sans broncher, ce six cylindres tout en rondeur s'affirme comme un parangon de souplesse et de disponibilité. Quant à l’intérieur, il offre, du moins sur la version 2 + 2, un confort supérieur au niveau atteint en ce domaine par la plupart des roadsters anglais (à l’exception des Jaguar). Derrière l'imposant et fin volant à trois branches, apparaît un tableau de bord dépouillé mais complet, le tachymètre disposé à gauche faisant pendant au compte-tours situé sur la droite. L’Austin Healey 3000 revendique un palmarès flatteur en compétition. Allégées par une caisse en aluminium, les modèles de course développent 200 ch (à partir de 1962) avec une culasse en aluminium gavée par trois carburateurs Weber double corps. Malheureuse aux 24 Heures du Mans, où elle ne parviendra jamais à l’arrivée en raison de problèmes de surchauffe moteur, la 3000 connaît de multiples victoires en rallyes, où l’usine l’engage régulièrement. Après un réel succès commercial (plus de 17000 voitures sont sorties des chaînes, la big Healey tire sa révérence en 1967. Caractéristiques techniques. Carrosserie : longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 401/153/124/234; poids : 1158 kg. Motorisation : 6 cylindres en ligne 2912 cm³, à l'avant, boîte de vitesses manuelle à quatre rapports, transmission aux roues arrière. Puissance maxi : 150 chevaux à 4750 t/m. Vitesse maxi : 182 km/h.
Lire la suite