NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Jaguar E-Type Series 3 V12 FHC Coupé 2+2 Dark Blue '73

vendue

Référence ch.43BW
Marque Jaguar
Modèle E-Type Series 3 V12 FHC Coupé 2+2 Dark Blue '73
Type coupe
Année de construction 1972
KM 54000 miles
Cylindrée 5343
Accélérations automatique
Conduite conduite à gauche

Année de construction: 1972
Année d'inscription: 1973

La Jaguar Type E (appelée Jaguar E-Type au Royaume-Uni et Jaguar XK-E aux États-Unis) est une voiture de sport fabriquée par le constructeur automobile britannique Jaguar dans les années 1960 et 1970. Présentée au Salon international de l’automobile de Genève de 1961, elle succède à la série des XK. La production s’étend de 1961 à 1975 et se décline en trois modèles (cabriolet, coupé et 2+2), trois séries et deux éditions limitées.  La Type E, bien que rappelant la Jaguar D-Type du point de vue de sa ligne, est pour l’époque d’une conception complètement nouvelle. Les évolutions et les modifications sont nombreuses tout au long de la vie du modèle, pour améliorer les performances, la sécurité, le confort, ou encore pour des questions de réglementation, particulièrement aux États-Unis, son principal marché. L’abandon du moteur 6 cylindres en ligne en 1971 au profit d’un inédit moteur V12 Jaguar constitue l’une des modifications majeures.

 En 1975, la Type E laisse la place à la XJS, moins sportive et moins chère à construire parce que fondée sur la plateforme XJ. Plus de 70 000 exemplaires de Type E seront vendus, constituant ainsi l’un des plus grands succès commerciaux de Jaguar. Son allure et ses performances, qui la distinguaient des autres voitures du même segment, en ont fait aujourd’hui un mythe automobile symbolisant les Swinging Sixties.

Sur la série III, introduite en 1971, les modifications portent sur l'esthétique ainsi que sur la partie mécanique (élargissement de la voie), mais c'est surtout la mise en place du moteur V12 de 5,3 litres qui caractérise cette série, même si quelques exemplaires voient le jour avec la motorisation 6 cylindres XK. Le gros moteur nécessite une grille de radiateur surdimensionnée, mais ce modèle aura quelquefois des problèmes de refroidissement malgré tout. Ce bloc était très moderne pour l'époque rompant avec le classicisme des "longues course" fonte des 6 cyl. Bien entretenu il s'avérait plus fiable; La douceur de fonctionnement dénotait par rapport au 6 cyl. et les reprises étaient très puissantes grâce aux 46 mkg de couple !  La série 3 est fondée exclusivement sur la version 2+2 à l'empattement allongé car la boite automatique est maintenant offerte à la fois sur les roadsters et versions coupé 2+2. Les freins avant Girling sont maintenant ventilés. Le châssis long et la prise de poids, bien que le V12 ne soit pas plus lourd que le moteur XK, donnent un caractère plus civilisé mais encore "sportif" selon la conduite. Surtout avec les rares versions boite mécanique, recherchées pour cela.

  •  Données techniques
  • Carrosserie
  • Longueur (cm)  : 478
  • Largeur (cm): 168
  • Hauteur (cm) : 131
  • Empattement (cm) :  267
  • Poids (kg) : 1480
  • Mécanique
  • Moteur : V12 5343 cc, à l'"avant
  • Soupapes : 24
  • Carburation : 4 carburateurs Zenith
  • Boîte de vitesses : automatique, 4 rapports
  • Transmission : aux roues arrière
  • Puissance maximum : 272 chevaux (200 kW) à 5850 t/m
  • Couple maximum : 460 Nm à 3600 t/m
  • Vitesse maximum : 236 km/h
  •  

 

  •  
Lire la suite