NL - FR - EN - DE - IT

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00. Fermé le Dimanche et jours fériés. Lundi sur rendez-vous.

Citroën Traction 11 B Black 1956

vendue

Marque Citroën
Modèle Traction 11 B Black 1956
Type berline
Année de construction 1956
KM 53994
Cylindrée 1898
Accélérations manuelle
Conduite conduite à gauche

Incroyable destinée que celle de la Traction, voiture mythique qui a marqué définitivement l'histoire de l'automobile. Construite entre 1934 et 1957, son histoire est particulièrement longue est entrée dans l'imaginaire collectif de tous les amateurs de belles voitures. Elle a aussi été l'actrice principale d'innombrables films, en tant que voitures des gangsters ou celles de la police… rectifions cependant une idée reçue : la plupart des amateurs de l'automobile considèrent la Traction comme la première voiture "tirée" et non "poussée", comme c'est le cas des voitures à propulsion. En fait, c'est une erreur lorsqu'on sait qu'aux Etats-Unis, la Cord L-29 l'a précédée de cinq ans. De toute manière, ce qui la caractérisait de ses consœurs de la route, c'était son incroyable tenue de route, à tel point que ses concepteurs avaient trouvé un slogan : "La Traction avant dompte la force centrifuge". Ouvrons ici une parenthèse : il est assez surprenant de constater que, sur des voitures de taille moyenne, il ait fallu attendre des décennies avant de voir appliqué ce mode de transmission : aucun des concurrents de Citroën ne l'a adopté que très lentement, près de trente ans chez Renault avec la R4, et plus encore chez Peugeot avec la 204. Le premier modèle de traction, voiture qui succédait à la Rosalie, fut présenté le 18 avril 1934. A cette époque, c'est moins sa conception révolutionnaire qui frappe les esprits de Monsieur tout-le-monde, mais plutôt sa ligne, qui rompt définitivement avec le style des années trente. L'ère de l'aérodynamique a sonné. D'ailleurs, le maître de d'œuvre de la carrosserie chez Citroën s'appelle Flaminio Bertoni (à ne pas confondre avec Bertone!) le maestro se rendra encore célèbre par deux fois : c'est lui qui est à la base de la 2 CV, et de l'immortelle DS. C'est surtout la seconde guerre mondiale qui la rendit célèbre : qui n'a pas vu ces films où les héros de la Résistance circulaient dans les rues avec le sigle FFI dessiné sur les portières? Ensuite, qui n'a pas entendu parler de Pierrot le Fou et ses gangs des Traction? Après les hostilités, la Traction ne cessa de s'améliorer, de tester et d'innover. Un seul exemple : la plus grosse d'entre elles, la Citroën 15, adopta en 1954 la suspension hydropneumatique, qui fut montée intégralement sur la DS, avec le destin qu'on lui connaît. Sa fin de carrière fut loin d'être une débâcle. Plusieurs raisons à cela : d'une part, les conducteurs conservateurs avaient peur de la DS, d'autre part celle-ci coûtait bien plus cher qu'une Traction dont les coûts de production étaient amortis depuis belle lurette. C'est donc avec les honneurs dus à son rang qu'elle quitta définitivement la scène en 1957. Mais son histoire est loin d'être finie : elle demeure, et demeurera probablement à jamais, l'une des voitures les plus convoitées des collectionneurs de tous les continents. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles on en trouve assez bien en (très) bon état.
Caractéristiques techniques. Carrosserie : longueur/largeur/hauteur/empattement (cm) : 463/179/154/294; poids : 1150 kilos.
Moteur : 4 cylindres en ligne 1911 cc, placé à l'avant, boîte de vitesses manuelle à trois rapports, transmission aux roues avant; puissance : 59 chevaux à 4000 t/m. Vitesse maxi : 115 km/h.

Lire la suite