NL - FR - EN - DE - IT

Nous sommes ouverts du mardi au samedi de 10h à 17h. Fermés le dimanche et les jours fériés.
Lundi sur rendez-vous.

  Ouvert exceptionnellement le dimanche 2/10/2022

  - Événements - Oldtimerfarm  🚗!!!

N'hésitez pas à nous contacter par mailinfo@Oldtimerfarm.be  ou appelez le numéro +32 472 40 13 38.

Renault R4TL '79

vendue
Renault R4TL '79 (1979)

Référence ch8646
Marque Renault
Modèle R4TL '79
Type berline
Année de construction 1979
KM 42943
Cylindrée 852
Boîte de vitesses manuelle
Conduite conduite à gauche

La Renault 4 ou R4 a été produite entre 1961 et 1994. Il s’agit de la première voiture de tourisme à traction avant de Renault. En France, on parle de la 4L (prononcé « Quatrelle » ou « Quatre ailes ». En 1948, le grand concurrent de Renault, Citroën, était arrivé sur le marché avec la 2 CV. Renault a dû y répondre, mais en attendant, il a également pu étudier les forces et les faiblesses de la 2CV. Au printemps 1956, le directeur général de Renault, Pierre Dreyfus, lance un projet de voiture plus grande que la 2CV et plus adaptée à une utilisation en ville. La nouvelle voiture devait succéder à la Renault 4 CV, handicapée par ses roues arrière.  Elle devait convenir à tout le monde, employés, artisans, épouses, etc.  Ce n’est qu’en 1961 que la Renault 4 est présentée au Salon de l’Automobile de Paris, en version Luxe (L), d’où le nom de 4L.  Les premières versions comportaient le moteur 750cc de la Renault 4CV et une boîte de vitesses nouvellement développée à trois vitesses, dont le premier rapport n’était pas synchronisé. Avec cette boîte de vitesses, la Renault 4 était derrière la Citroën 2CV, aujourd’hui âgée de treize ans, qui avait quatre vitesses au lieu de trois. La carrosserie était vissée sur un châssis, tandis que son aînée, la 4CV, avait une carrosserie autoportante. Le châssis risquait de se plier si la carrosserie (donnant de la fermeté) était enlevée ; néanmoins, cette construction a donné un avantage à Renault.  Sur le même châssis R4, Renault a ensuite pu assembler la Renault 6. La R4 avait une suspension indépendante sur les quatre roues, elle était jugée très confortable, parfois même plus que certaines voitures d'aujourd'hui, et sa tenue de route était irréprochable.    Pendant sa production, elle était considérée par beaucoup comme un break, mais rétrospectivement, il serait tout aussi possible de lui attribuer le qualificatif de voiture à hayon, et ce bien avant la Renault 16  qui ne fut construite qu'à partir de 1965.  À ce jour, la R4 n’a pas obtenu le statut culte de la Citroën 2CV, probablement parce qu’elle était une voiture "plus réussie".  Mais elle a acquis ce statut au fil du temps. 

La production de la R4 cessa en 1992, mais la production a continué en Slovénie, entre autres, chez Revoz  jusqu’en 1993. Au total, plus de huit millions de Renault 4 ont été produites. Malgré sa longue existence, peu de choses ont changé dans l’apparence de la Renault 4. En 1967, la calandre « harpe » chromée est remplacée par une calandre en aluminium avec un logo Renault placé excentré.  

Les moteurs à quatre cylindres refroidis par eau étaient considérablement plus grands que les 425 cc de la 2CV.  Le premier moteur, tiré de la Renault 4 CV, avait une cylindrée de 747 cc, augmentée plus tard à 782 cc. À partir de 1963, la version d’exportation a été livrée avec une cylindrée de 845 cc.  À partir du modèle 1978, une version avec un moteur de 1108 cc a également été incluse dans le programme (R4 GTL). Une version plus petite, avec 956 cc, a remplacé la version 845 cc de 1986. Les pièces chromées ont lentement disparu de tous les modèles et la calandre en aluminium a été remplacée par une grille en plastique. En trente ans, seuls trois types de tableaux de bord différents ont été utilisés.  Toute simple dans la conception. Il n’y a guère eu de changements dans la tôle : le capot a été légèrement modifié sur les versions avec le moteur 1108 cc, et les charnières supérieures de la portière ont été déplacées de l’extérieur vers l’intérieur en 1982, tandis que les charnières du hayon ont également été réduites. Les pare-chocs initialement un peu petits ont eu leur forme finale à partir de 1967.  L'intérieur était agréable avec des sièges confortables, un chauffage puissant et une ventilation efficace. Les vitres coulissantes donnaient à la R4 un caractère supplémentaire pour certains conducteurs, pour d’autres, c’était le signe d’un design dépassé. Le levier de vitesses distingue la Renault 4 des autres voitures, car il n’est pas sur le sol, mais dans le tableau de bord. Le design a été copié de la Citroën 2CV, et le résultat a été un plancher plat, avec plus d’espace. Le levier de vitesses passait par le tableau de bord, sur le moteur et le radiateur jusqu’à la boîte de vitesses, devant le compartiment moteur. Comme c’est souvent le cas avec un design différent, le levier de vitesses a également été critiqué par les journalistes, bien qu'il fût facile à manipuler. Malgré le grand succès de la Renault 4 (ou peut-être à la suite de cela), Renault a beaucoup investi dans le développement de petites voitures. La Renault 6 et la Renault 5 ont été conçues alors que la Renault 4 se vendait encore très bien, et l'R5 était un type de voiture complètement différent. Cela a fait de la Renault 4 un pont entre les petites voitures (2CV, Mini) et la voiture sportive à trois portes (ladite Renault 5 et plus tard aussi la Peugeot 205).

 

Lire la suite